La  polémique du Tee-shirt sexiste

La marque de vêtements Store de Paris est au cœur d’une polémique. En effet, la marque propose des tee-shirts portant les inscriptions “Trop jolie pour étudier” et “Trop jolie pour travailler“ vus comme une forme de sexisme par toute la toile.

Pourtant, la marque de vêtements parisienne dément ces accusation et prône « l’autodérision ». 

Explications…

Mauvaise pub pour la marque parisienne

Deux internautes ont dénoncé le caractère sexistes des slogans imprimés sur les tee-shirt et sweat-shirts de la marque Store de Paris.

@Store De Paris

Une utilisatrice de Facebook a posté un message où elle interpelle la boutique de vêtements afin de lui signifier qu’elle estime que ces tee-shirts sont “absolument misogynes et révoltants“. Elle demande donc à la marque de retirer ces produits de la vente, et les menace de médiatiser l’affaire si ce n’est pas fait. Ce qui s’est donc passé, puisque la jeune femme a participé à la publication d’un article dans le magazine Elle.

Ce que la marque lui aurait répondu, c’est que “la mauvaise publicité n’existe pas“, que la demoiselle “manque d’objectivité“, “qu’il s’agit d’un long débat stérile” ou encore qu’il “faut prendre cela avec humour“.  

Quoi qu’il en soit, la demoiselle ne reste pas les bras croisés…

De l’humour et de l’autodérision plutôt que du sexisme ?

Mais, pour la jeune femme, ces slogans n’ont rien d’humoristique.

Store De Paris

Cela m’a heurtée et m’a blessée. C’est n’est pas juste une blague, c’est plus que ça car c’est une réalité.

Selon elle, l‘humour et l’autodérision sont trop souvent les réponses que l’on entend lorsque l’on parle de sexisme. C’est une réalité que l’on rente de cacher à l’aide de ces moyens humoristiques.

Sur les réseaux sociaux, les réactions des internautes ont été partagées. Une grande majorité a dénoncé le “mépris” de la marque et un produit “navrant“.

Que répond donc la marque à cela ?

La réponse de la marque

Sabine Machado, assistante de direction de la marque Store De Paris, revendique chez BFMTV.com un “droit à la liberté et à l’autodérision” pour les femmes. Elle admet que les inscriptions puissent choquer, et elle estime que la polémique est née d’un “souci d’interprétation”.

« Nos tee-shirts sont destinés aux femmes avec des messages pour ironiser sur notre société, flatter l’ego. Mais ce n’est pas un message de vérité. Nos clientes sont des étudiantes ou des jeunes femmes qui travaillent. Quand on regarde nos produits sur notre site, on comprend tout de suite que c’est de l’autodérision. »

Pas si sûr que cet humour plaise à tout le monde… Surtout si c’est pour l’afficher sur son tee-shirt…

 

Qu’en pensez-vous les filles ?

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *