ma vie de maman

J’imagine que je suis loin d’être la seule à attendre le mercredi après-midi avec une drôle de sensation qui se situe entre la joie d’avoir mes enfants rien qu’à moi, et l’angoisse de passer des heures dans la voiture et de courir… Car oui, mon mercredi c’est la galère !!!

Je vous raconte histoire de vous donner le smile. Et de vous faire comprendre que NON, vous n’êtes pas seules les filles !

L’après école

Alors déjà, mes enfants ont école le mercredi matin. Ce qui est une bonne chose (oui je fais partie de ceux qui trouvent que les 4 jours et demi c’est mieux pour tout le monde. Honte sur moi ? Non j’assume totalement !) ! Bref, je récupère donc mes deux bambins, A. 5 ans et V. 8 ans à midi.

On rentre à la maison sous le soleil (enfin ça c’est ce que j’espère hein), et on mange. Le mercredi est le jour préféré de mes chérichoux car je leur fais ce qu’ils appellent « le repas des enfants ». En gros, comprenez que je déroge à toutes mes règles et que le mercredi midi c’est nuggets frites pour tout le monde. Bah oui faut bien se lâcher de temps en temps hein !

Donc on engloutit le repas, on rigole, on papote, on raconte les histoires de copines et de copains… et on mange rapido le dessert. Parce qu’après, à 13h15, on doit décoller ! Pas le temps de dire ouf qu’on est dans la voiture (enfin juste après avoir dit 5 fois de se laver les dents, 3 fois de mettre ses chaussures, 15 fois de ne pas crier, 7 fois de ne pas se disputer…) Nous voilà donc en voiture !

[cta]

Direction la piscine

Après 25 minutes de route (je vis à la campagne loin de tout misèèèèèèèèère), on arrive à la piscine. On déshabille la Miss, lui met son maillot, attache ses immensément longs cheveux (je tremble déjà pour le démêlage d’après), la dépose auprès de la prof, remet les chaussures, et on file faire des courses. On a 45 minutes à attendre, autant dire que ce n’est même pas la peine d’envisager de rentrer ! Donc au final, il ne reste que 30 minutes, et on fait les courses rapido rapido.

On retourne à la piscine, on enlève les chaussures, on récupère la puce (qu’on félicite pour ses merveilleux progrès), on la déshabille, on la rhabille, on lui sèche les cheveux (le démêlage on verra plus tard), on remet les chaussures, on se remet dans la voiture et… oh non on ne va pas rentrer à la maison ce serait trop facile !

Direction le foot

Ah oui, le foot. Car cette fois, c’est dans un village situé à l’opposé que mon grand V. 8 ans fait du foot depuis 4 ans déjà. C’est sa passion ultime, il vit foot, il dort foot, il rêve foot… bref, moi qui n’aime pas le foot, je suis servie !

Nous partons donc au foot au pas de course pour arriver à l’heure. Petit V. se change dans la voiture aussi vite que possible, on démarre, on file pour 20 minutes de route, et zou, je le pose sur le terrain.

Merde, il est 16h01, le prof me fait un caca nerveux pour cette petite minute de retard parce que ON N’ARRIVE PAS EN RETARD A L’ENTRAÎNEMENT (je crois qu’il n’a pas compris que 1. On fait au mieux, et 2. Il n’est pas en Ligue des Champions…) Bref, je pose mon fils, je le regarde cinq minutes, puis je rentre à la maison.

Fin de journée !

C’est généralement le moment ou je fais ma pause, et je bois mon petit café. Petite A. est toute joie de retrouver ses jouets, et commence à s’amuser quand… bah oui on doit repartir chez V. C’est la crise du « je veux pas y allerrrrrrrr », je la mets dans la voiture et zouuuuuuuu allons chercher le grand au foot.

Retour à la maison à 18h, la douche, les devoirs, le dîner… Et encore, j’ai eu de la chance, aujourd’hui j n’avais ni orthophoniste, ni orthoptiste, ni orthodontiste (ça fait beaucoup de O tout ça). Il est donc 20h30, les petits sont au lit et … je vous souhaite une bonne nuit car je suis rincée !

 

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *