Dormir avec, ou sans soutien-gorge ?

Les résultats de cette étude sont formels : le soutien-gorge comprime plusieurs glandes et canaux lymphatiques présents dans le sein. Ces derniers permettent de filtrer et d’éliminer des toxines naturellement.

Or, sachez que cette action a lieu la nuit. Donc, le port d’un soutien-gorge lors de votre nuit peut alors entraîner l’apparition de rétention d’eau qui, sur le long terme, peut elle-même provoquer des troubles comme l’apparition de kystes, de nodules fibreux ou de tumeurs. C’est un risque important, on ne rigole pas avec ça.

Aussi, il y a un autre facteur à prendre en compte. Le tissu du soutien-gorge peut provoquer une augmentation de la température de la poitrine. Et cela se révèle être nocif sur le long terme, puisque cela peut provoquer un cancer du sein. En effet, si la poitrine est gardée à une température plus élevée que celle que le corps produit naturellement, il semblerait que cela favorise les cellules cancéreuses.

Là non plus, on ne rigole pas les filles. Enlevez vos sous-vêtements la nuit, car en plus de n’avoir aucune utilité, vous jouez avec votre santé.

Qu’en pensez vous les filles ? Moi, je n’ai jamais dormi avec mon soutien-gorge, et je ne le ferais jamais… Et vous ?

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *