L’alopécie est très difficile à vivre et à accepter pour une femme. Elle se tourne bien souvent vers la perruque pour combler le manque de cheveux. Malheureusement, la perruque n’est pas la meilleure solution. Elle possède bien des inconvénients au quotidien et parfois, les femmes préfèrent finalement rester chauves. Il existe pourtant une solution, la prothèse capillaire, qui permet de combler ce manque et de répondre aux besoins liés à la féminité. Je vous dis tout sur les FRANJYNES !

Les cheveux, le comble de la féminité

Les femmes ont des cheveux. C’est comme ça, et c’est une idée reçue qui a la vie dure. Un homme chauve, rasé et sans cheveux… ça ne choque personne. En revanche, une femme qui souffre pour des raisons médicales de l’alopécie est souvent regardée de travers. Même si ce n’est pas sa faute ! Car certaines maladies ou encore les traitements contre le cancer comme la chimio peuvent causer une perte de cheveux. Les femmes vivent souvent très mal ce manque de cheveux, et cherchent désespérément des solutions pour combler ce handicap. Bien souvent, elles songent alors à la perruque…

La perruque, une solution loin d’être optimale

Lorsque les femmes souffrent de l’alopécie, elles ont tendance à se tourner vers les perruques synthétique. Il faut avouer que celles-ci sont aujourd’hui très élaborées et paraissent particulièrement naturelles. Il est même très difficile de voir la différence avec une véritable chevelure ou une coupe de cheveux. Cependant, il existe plusieurs inconvénients à la perruque. Tout d’abord, c’est un accessoire très coûteux. Il faut en effet savoir que la perruque représente un réel investissement, et qu’il n’est pas possible pour tout le monde d’en avoir une. Son prix n’est pas son seul problème. La perruque n’est vraiment pas confortable au contact de la peau. Elle gratte le cuir chevelu et tient affreusement chaud. Nombreuses sont les femmes qui finissent par l’abandonner et préférer porter un foulard. Cependant, il existe une autre solution disponible bien plus sympathique : la prothèse capillaire des FRANJYNES !

L’alternative à la perruque existe !

Les FRANJYNES sont une véritable alternative à la perruque. Elles se déclinent sous trois formes différentes, du raide au bouclé, et donnent une sacrée allure aux femmes qui les portent. Ce sont de jolies franges qui existent en plusieurs couleurs différentes, et le système breveté leur permet de tenir sur la tête grâce à un joli turban. Ce dernier est extrêmement confortable, et le rendu est très joli. Difficile d’imaginer que celle qui porte cet accessoire n’a plus de cheveux !

Un large choix de turbans et de franges pour toutes les femmes

Les jolies franges les FRANJYNES se déclinent en huit couleurs différentes pour se rapprocher au maximum de votre couleur naturelle. Vous pourrez ainsi retrouver les couleurs suivantes : blond doré, blond platine, brun, châtain, blanc, roux. Le rendu est très joli, et l’idée vient de Julie. Car à 27 ans, cette jeune femme a eu un cancer du sein de grade III. Elle a donc suivi un lourd traitement durant 18 mois, dont 24 chimios et 40 séances de radiothérapie. Son histoire, elle a souhaité la partager dans la joie et la bonne humeur. Et surtout, elle a voulu prouver que malgré la maladie, on peut rester femme et cultiver sa féminité. Voilà comment les FRANJYNES sont nées !

Une belle idée portée par une femme combative

Lorsque Julie a perdu ses cheveux, elle a fait comme tout le monde, elle a testé la perruque. Mais ce fut une expérience difficile qu’elle n’a pas appréciée. Du coup, elle a décidé de jouer avec des turbans, et de les accessoiriser. Elle a notamment décidé de mettre une fausse frange. Car il était juste impossible de savoir que sous le turban, elle était chauve ! La jeune femme a choisi de créer un nouage par jour, donc sept. Et elle a eu cette belle sensation de se coiffer le matin et de prendre soin de son image et de son look. D’ailleurs, elle aime tellement les turbans qu’aujourd’hui, même si ses cheveux ont repoussé, elle porte toujours des turbans !

Un partage d’expérience et un soutien avant tout

Forte de cette expérience, Julie a décidé de lancer un atelier intitulé La Tête dans les Nouages, en partenariat avec La ligue contre le cancer des Alpes Maritimes & la marque American Vintage. Le succès fut rapidement au rendez-vous. À tel point qu’elle a finalement lancé sa propre marque qui n’est autre que les FRANJYNES. Tout est parfaitement adapté à celles qui souffrent de l’alopécie. Et Julie a même lancé une gamme pour les enfants appelée les FRANJYNETTES. Elle a d’ailleurs créé une véritable communauté autour de son invention, et elle veut plus que tout redonner le moral à ces femmes, qui n’ont pas à perdre leur féminité malgré la maladie, ainsi qu’à ces enfants malades qui mènent un lourd combat.

Une magnifique solution alternative à la perruque

Ces turbans sont déclinables à l’infini et s’adaptent à toutes les formes de tête. En outre, les FRANJYNES s’adaptent à la repousse des cheveux. Il est ainsi possible de conserver sa féminité malgré le combat contre la maladie. Les femmes n’ont plus à se soucier de leur perte de cheveux et peuvent se concentrer sur autre chose. Elles prennent d’ailleurs souvent beaucoup de plaisir à apprendre à nouer leur turban. C’est un accessoire ultra féminin qui remporte un large succès. Et ce n’est pas un hasard. Après tout, aucune femme ne devrait souffrir de l’alopécie au quotidien.

Cette invention et cette aventure m’ont beaucoup touchée. Je trouve l’idée absolument géniale, et je n’ai qu’un mot à dire à Julie : BRAVO ! Car prendre le temps malgré la maladie d’aider les autres à mener ce terrible combat, et leur redonner un brin de féminité malgré les traitements est une mission louable et merveilleuse. N’hésitez pas à aller visiter le site Internet Les Franjynes et à découvrir ces turbans pas tout à fait comme les autres. D’autant plus que les prix sont très raisonnables et peuvent être pris en charge par la Sécurité Sociale et prétendre à un remboursement. Il est possible de prétendre à ce remboursement si vous n’avez pas déjà bénéficié d’un remboursement au cours des 12 derniers mois. Notez que les achats sur internet ne sont plus remboursés, sauf en cas de renouvellement d’ordonnance. À cela s’ajoute une partie variable selon les différentes mutuelles existantes. Il est ainsi facile de se faire plaisir et de retrouver sa féminité. À découvrir absolument !

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *